Accueil    


Mercredi, le 28 septembre 2016
Très tôt le matin sur le pont de la 25, c’est assez tranquille quand ce que l’on veut croiser, ce sont des vélos. Arrivé avec le soleil, j’ai dû attendre une bonne demi-heure avant de voir âme qui vive. Les avions au-dessus de ma tête se croisaient déjà à qui mieux mieux et le héron solitaire, qui les pieds dans l’eau attendait son déjeuner, était parti depuis longtemps quand la vague en provenance de Laval est apparue. Comme si Moïse venait de donner le signal, les eaux sont écartées, vous pouvez traverser.
L’heure de pointe, c’est pas une invention, c’est bien vrai que les gens peuvent se retrouver au même endroit au même moment sans coordination préalable, juste le hasard des contingences de la vie faisant son travail.
Court et intense, c’est ce que l’on recommande dans les gyms pour ceux que leur « cardio » préoccupe, c’est ce que j’ai eu, moins de 10 minutes d’un motton s’étirant vers la fin avec comme point final cette fille en noir qui a fait le pont aller-retour en joggant.
 


Commentaire (0)


PORTFOLIO   |   Kodachromes   |   Polaroids   |   Archives  |   Index
 

         |   À propos de Chacoura



Commentaires via courriel : lesage (arobas) chacoura (point) net

© Jacques Lesage. Tous Droits Réservés.