Accueil    


Lundi, le 10 juillet 2017
Montréal n’est plus, on est ailleurs, un peu bizarre parce que nouveau et dépaysant. On ne cherche pas de repères, on les invente. On ne reconnaît personne, mais chaque coin de rue est une aventure (un peu, on n’est quand même pas au bout du monde et il y a toujours une autoroute proche).
Le quartier est fiévreux, on y marche dans la rue comme des conquérants. On y parle fort, les chiens nombreux sont déboussolés, les chats, tout aussi foisonnant s’en foutent. Ce sont des chats, les seuls vraiment libres.
Ça va faire trois semaines, on peut dire qu’on est installé. L’appart est un peu plus petit, mais mieux. On y voit le ciel par la grande fenêtre du salon, la vue y est en cinémascope et chaque couché de soleil baroque.
L’auto est heureuse, elle n’est plus dans la rue, elle a son entrée asphaltée avec du gazon fraîchement coupé chaque dimanche des deux côté.
Dans quelques jours, on retourne à Montréal, pas longtemps, juste pour faire comme avant, se sentir chez soi même si ce n’est plus ça. On est un peu apatride, encore entre deux chaises, nostalgiques. On est probablement juste fatigué. On va dormir là-dessus.
 


Commentaire (0)


PORTFOLIO   |   Kodachromes   |   Polaroids   |   Archives  |   Index
 

         |   À propos de Chacoura



Commentaires via courriel : lesage (arobas) chacoura (point) net

© Jacques Lesage. Tous Droits Réservés.